Compagnie Les Voix Élevées - Les Mains dans le Cambouis

Siège social : 84 rue Gabriel Péri, 94120 FONTENAY SOUS BOIS

SIRET : 810 191 429 000 28 — Licence 2-1085507 / 3-1085508

Marie-Bénédicte Souquet débute ses études musicales à la Maîtrise de Radio-France et poursuit sa formation au Centre de Musique Baroque de Versailles. Après une Licence de Musicologie à la Sorbonne, elle intègre le Conservatoire de Paris où elle obtient un premier prix de chant avec mention très bien à l’unanimité du jury.

 

Elle est issue de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris où elle a passé une saison. Elle se distingue au Concours HG Belvedere de Vienne (2004) en remportant le prix du Staatsoper de Dresde, où elle est invitée pour chanter le rôle de la Reine de la Nuit dans La Flûte Enchantée. Elle reprend ce même rôle à l’opéra de Massy, puis dans le cadre des Opéras en Plein Air en tournée en France et à l’Opéra de Rouen.

 

Au cours des dernières saisons, on a pu l’entendre au Festival d’Aix-en-Provence, à la Cité de la Musique de Paris Elle participe à une adaptation du Didon et Enée dans le cadre du spectacle Le Crocodile Trompeur. Elle chante Inès dans La Favorite de Donizetti au Capitole de Toulouse (à paraître en DVD) puis la 1e Servante dans Daphné de Strauss.

 

Particulièrement brillante dans le répertoire léger français, elle s’est distinguée dans Les Mousquetaires au Couvent, dans la comédie musicale Arsène Lupin au Théâtre de l'Athénée à Paris et en tournée en France, dans Les Brigands d’Offenbach à l'Opéra d'Avignon et à Besançon.

Au concert, on l’entend au Concertgebouw d’Amsterdam avec l’Orchestre de la Radio Néerlandaise et la Radio Kamer Filharmonie (Le Martyre de Saint Sébastien et La Damoiselle Elue), elle chante le Requiem Allemand de Brahms avec l’Orchestre de Pau puis en tournée avec l’Orchestre de Lille.

 

Elle se produit Salle Pleyel dans les Carmina Burana de Carl Orff avec l’Orchestre National d’Ile de France. Elle participe à Ces Sacrés Nibelungen d'Oscar Strauss à la Cité de la Musique puis au Festival de Radio-France à Montpellier sous la direction d’Alain Altinoglu.

 

Elle se consacre aussi au répertoire du lied et de la mélodie en duo avec le pianiste Emmanuel Christien.

 

 

Marie-Bénédicte Souquet